Menu de navigation

Agrégateur de contenus

La co-construction de l’accueil de l’enfant : spécificité de l’accueil individuel contractuel

Imprimer

La co-construction de l’accueil de l’enfant : spécificité de l’accueil individuel contractuel

Les parents qui emploient un assistant maternel ou un garde d’enfants à domicile s’engagent dans une relation singulière avec ce dernier. Il s’agit d’une relation d’emploi, mais aussi, et d’abord, d’une relation humaine entre deux personnes qui font le choix de se faire confiance.

C’est une relation à deux, mais dont la raison d’être est une troisième personne : l’enfant accueilli. C’est enfin une relation sans médiateur. Autrement dit, il ne faut pas compter sur une personne extérieure pour la faire vivre, et en assurer la qualité. A l’inverse, il faut la concevoir, et s’y impliquer de part et d’autre, comme un véritable partenariat éducatif, une opportunité de co-construire un accueil personnalisé sur-mesure pour l’enfant, adapté à ses besoins, à son rythme et à son âge.

La qualité de la relation parents/professionnel est la base de la sécurité affective de l’enfant

Pour l’enfant, sentir la continuité et la cohérence entre sa vie auprès de ses parents et l’accueil qui lui est proposé par l’assistant maternel ou le garde d’enfants à domicile, constitue le socle de sa sécurité affective. Entendre, comprendre ou sentir des tensions, des réticences, des reproches, une forme de non-cohésion entre ses parents et le professionnel qui l’accueille, l’insécurise profondément. Cette insécurité affective diminue considérablement sa capacité à s’intéresser au monde qui l’entoure, et l’incite à se replier sur lui-même. Or c’est à travers cette exploration que, tout-petit, il apprend et progresse. Il est donc essentiel que l’enfant perçoive, via la relation qui s’établit entre son assistant maternel et ses parents, la cohérence et la bienveillance entre eux. Parents et professionnels portent ensemble la responsabilité de la qualité de la relation qu’ils mettent en place. Mais il est important que les parents aient conscience du rôle qu’ils ont à jouer dans la qualité d’accueil de leur enfant, précisément en s’engageant dans la relation humaine avec l’assistant maternel ou le garde d’enfants. Car celle-ci va servir de cadre à l’accueil de leur enfant et nourrir à son tour la qualité de la relation qui s’établira entre le professionnel et l’enfant.

La co-construction de l’accueil commence dès le recrutement

Dans l’accueil individuel contractuel, l’accueil de l’enfant est co-construit par les parents employeurs et le professionnel. Il s’organise en réponse à des attentes parentales qui mettent en avant les caractéristiques et les besoins particuliers de l’enfant et les contraintes organisationnelles des parents, en prenant appui sur l’expérience et les compétences des professionnels, tout en tenant compte de leurs contraintes également.

Que l’accueil ait lieu chez eux ou chez l’assistant maternel, les parents doivent être attentifs, dès l’entretien avec le candidat, à exprimer leurs besoins et leurs souhaits, leurs valeurs éducatives et leurs questionnements sur l’organisation très concrète de l’accueil, mais également à laisser le candidat parler de sa vision de l’accueil. Les assistants maternels, qui accueillent les enfants chez eux, ont souvent une proposition d’accueil un peu « clé en main ». Il s’agit donc, pour les parents, à la fois de savoir s’ils adhèrent à cette proposition, et de vérifier qu’elle peut s’adapter à leurs attentes personnelles pour leur enfant. A l’inverse, s’ils recrutent un garde d’enfants à domicile, ce sont eux qui présentent le poste. Mais il est important qu’ils soient dans la logique de co-construction de l’accueil avec le candidat, en le faisant parler de sa vision de l’accueil et en s’appuyant sur ses compétences et son expérience. Si cette logique est déjà au cœur de l’entretien, les parents pourront rapidement évaluer leur « compatibilité » avec le professionnel rencontré.

Le dialogue : moteur de la co-construction de l’accueil au long cours

Une fois le recrutement effectué et le cadre de l’accueil négocié et installé, ce qui fait vivre la relation entre les parents et le professionnel qui accueille l’enfant, c’est le dialogue quotidien. Il ne s’agit pas de tout rediscuter en permanence, mais de se transmettre - dans les deux sens - les informations liées à l’enfant, sur sa journée, sa nuit, son état de santé, son humeur, les soucis et les joies qui le traversent. C’est à travers ce dialogue quotidien que la confiance s’établit puis se renforce, que l’organisation de l’accueil évolue pour s’adapter aux grandes étapes de développement de l’enfant, intégrer les questionnements qui entourent généralement les grandes acquisitions : le passage à la nourriture solide, le langage, la propreté, la socialisation. C’est dans ce dialogue que les parents découvrent et perçoivent une part de leur enfant qu’ils ne peuvent pas voir : car les enfants se comportent toujours très différemment avec leurs parents et hors cadre familial, et parce qu’ils expérimentent, dans le cadre de leur mode d’accueil, des activités, des lieux, des rencontres, différents de ceux qu’ils connaissant avec leurs parents. C’est aussi ce dialogue qui, s’il est régulier et de qualité, permet - aux parents et aux professionnels - de suggérer de nouvelles activités, de parler avec bienveillance des débordements de l’enfant lorsqu’il traverse une période difficile, de partager les réactions, les interprétations, et qui peut être l’occasion pour les parents de recevoir les conseils d’un professionnel de la petite enfance pour les aider à gérer des situations qui les fragilisent. En d’autres termes, le dialogue quotidien est le lieu de la redéfinition progressive et continue de l’accueil de l’enfant, et la garantie que celui-ci s’adapte constamment, jusqu’à la scolarisation de l’enfant, à l’évolution de ses besoins. Il est concrètement le lieu d’élaboration du partenariat éducatif entre les parents et les professionnels.

Enfin, et c’est essentiel, le dialogue authentique et régulier entre les parents et les professionnels protègent le plus souvent ces derniers des conflits car les désaccords peuvent être abordés sereinement sans générer de tension.

Titre / L'auteur

L'auteur

Article / Auteur Fepem

Fédération des Particuliers Employeurs de France

La FEPEM est l’organisation socioprofessionnelle représentative des particuliers employeurs qui contribue à structurer le secteur de l’emploi à domicile entre particuliers et qui accompagne le parent employeur.
https://particulier-employeur.fr

Article / Auteur Anamaaf

Association Nationale des Assistants Maternels, Assistants et Accueillants Familiaux

Association nationale qui a pour objectif de regrouper et représenter les Assistants Maternels et les Assistants et accueillants familiaux
https://www.accueillons-ensemble.org

Titre / Documentation

Ressources

Documentation / La co-construction de l'accueil de l'enfant

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.